Crédits immobiliers à taux bas : quelles conséquences ?

FRANCE 2

Sur le plateau de France 2, la journaliste Camille Guttin explique les conséquences des crédits à taux très bas. S'ils facilitent l'accès à la propriété, ils n'ont néanmoins pas d'incidence sur le prix des maisons et des appartements. 

La journaliste Camille Guttin explique ce que provoquent les crédits immobiliers à taux bas. La première conséquence de ces taux concernent les banques : "elles prêtent plus facilement et plus longtemps". Les jeunes sans apport et les ménages modestes sont donc les premiers bénéficiaires. "Par exemple, avec un taux d'1,5%, si vous voulez emprunter 180 000 € sur vingt ans, ça vous coûte 2 600 € net par mois. Si vous l'étalez sur vingt-cinq ans, seulement 2 200 € net par mois suffisent", explique la journaliste.

Une inflation élevée en juillet

Néanmoins, ces taux n'ont pas d'incidence sur les prix des maisons et des appartements. Seule la loi de l'offre et de la demande a une influence. En effet, "les prix sont bas dans les villes où il y a beaucoup d'appartements. Au contraire, les prix sont plus élevés dans les villes où il y a rarement des biens". En ce moment, l'inflation est élevée : elle est de 2,3% en juillet 2018. "Comme votre salaire est indexé dessus, il augmente. En revanche, votre crédit, lui, augmente moins puisqu'il est à 1,43%. Vos mensualités vont donc vous coûter de moins en moins cher : si vous empruntez longtemps et bien vous serez gagnants", conclut Camille Guttin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne