Contre les faussaires, le billet de 50 euros dévoile un nouveau visage

(La déesse Europa, motif sur les nouveaux billets de 50 euros. © Banque centrale européenne)

La Banque centrale européenne (BCE) a dévoilé ce mardi un nouveau billet de 50 euros. Un nouveau look plus coloré et plus difficile à falsifier pour remplacer la coupure privilégiée des faux-monnayeurs. Ce nouveau billet de banque entrera en circulation en avril 2017.

Le billet de 50 euros va prendre un coup de jeune. Représentant 45% des coupures actuellement en circulation, c'est le le plus utilisé en Europe et le plus apprécié des faussaires. Le nouveau spécimen sera disponible au mois d'avril 2017 et sera accepté dès le premier jour par les distributeurs automatiques. La Banque centrale européenne a dévoilé son nouveau look ce mardi. 

Un billet plus coloré mais aussi plus fiable

C'est le troisième billet à être renouvelé depuis 2013 après ceux de 5, 10 et 20 euros. Comme sur ces derniers, le portrait d'Europa apparaîtra sur le nouveau billet de 50 euros. La déesse sera représentée en transparence au milieu de l'hologramme, cette petite bande brillante sur la droite du billet. 

Ce personnage mythologique, l’une des nombreuses amantes de Zeus, figure également sur certaines pièces grecques de 2 euros. Il s'agit d'un des symboles non officiel du Vieux Continent.

Et ce détail a son importance puisqu'il rend les coupures plus difficiles à falsifier.

En outre, le billet de 50 euros demeure brun mais la couleur devient plus vive. Quant au dessin principal, une porte qui symbolise l’esprit d’ouverture européen, il a été légèrement modernisé.

Ce petit coup de jeune permet aussi aux coupures de 50 euros de se mettre à jour. Malte et Chypre, qui ont intégré l'Union européenne après 2002,  vont ainsi être ajoutés sur la carte d’Europe au verso du billet.

Si vous êtes sur l'appli France Info, cliquez ici pour un affichage optimisé

Vous êtes à nouveau en ligne