Consommation : vers la libéralisation des prix du gaz

France 2

Le Conseil d'État a rendu sa décision, le prix du gaz ne sera plus réglementé par l'État. Une libéralisation qui pourrait aussi concerner l'électricité.

Révolution sur le marché de l'énergie. Depuis plus de 70 ans, le prix du gaz est fixé par le gouvernement, mais le Conseil d'État vient de juger que les tarifs réglementés sont contraires au droit européen. La libéralisation du prix du gaz parait donc inéluctable. Le gaz français est un peu plus cher que la moyenne européenne qui est de 62 euros pour 1 000 kilowattheures. En France c'est 65 euros et 66 euros en Allemagne par exemple.

Les associations de consommateurs s'inquiètent

Pour les concurrents d'Engie qui fournissent 47% des particuliers, la libéralisation devrait encore faire baisser les prix pour les consommateurs. Pour les associations de consommateurs, au contraire, seul un tarif réglementé permet d'éviter que les prix ne s'envolent. Le prix de l'électricité pourrait lui aussi être libéralisé dans les prochaines années. Là encore, les associations de consommateurs s'inquiètent, car aujourd'hui grâce au tarif réglementé nous payons notre électricité moins cher que nos voisins européens. Une modification des tarifs de l'électricité concernerait 27 millions de foyers français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne