Consommation : gare à la hausse des tarifs bancaires

france 3

En plateau, Hervé Godechot revient sur l'augmentation des tarifs bancaires. Explications.

Certains tarifs bancaires vont augmenter. Les banques ont apparemment décidé de mettre la pression sur leurs clients les plus infidèles. "La clientèle est devenue beaucoup plus volatile. Depuis février dernier, la loi Macron permet de passer d'une banque à l'autre plus facilement. Et puis par ailleurs, la faiblesse des taux d'emprunt a incité les Français à renégocier leurs crédits, quitte à changer de banque", explique Hervé Godechot, en plateau.

Une guerre sans merci

Les banques souhaiteraient donc sanctionner ceux qui profitent de la concurrence. "Les frais de transfert des produits d'épargne, comme les livrets ou les PEL, dans une autre banque, vont bondir l'an prochain. Je vous donne trois exemples : ils vont passer de 43 à 55 euros à la Banque postale, de 68 à 70 euros au Crédit agricole d'Ile-de-France, et vont même atteindre 90 euros pour le CIC", détaille le journaliste de France 3, qui ajoute que "ça ne s'arrête pas là" : "Les banques se sucrent aussi sur les frais de tenue pour les comptes considérés comme inactifs". Les établissements se livrent une guerre sans merci sur le front des tarifs sous la pression des nouvelles banques en ligne. Il est donc vivement conseillé de sortir sa calculette !

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne