Consommation : à qui profitera la libéralisation des prix du gaz ?

France 2

Si les fournisseurs sont persuadés que les prix vont automatiquement diminuer après la libéralisation des prix, les associations de consommateurs se disent inquiètes.

En France, le prix du gaz est fixé par l'État. Or, le Conseil d'État vient de juger que les tarifs réglementés sont contraires au droit européen ce qui ouvre la voie vers une libéralisation des prix. Quel impacte cela aura-t-il sur votre facture ? Pour les concurrents d'Engie, qui représentent déjà un quart du gaz vendu en France, cela va faire baisser les prix.

Après le gaz, l'électricité

Au contraire, pour les associations de consommateurs, un prix réglementé permet d'empêcher les opérateurs de pratiquer des tarifs trop élevés. Du coup, les prix risquent de s'envoler. "À partir de là, les fournisseurs d'énergie peuvent un peu faire ce qu'ils veulent", estime Adrien Tchang-Minh, chargé de mission environnement de l'association CLCV. Après le gaz, c'est le prix de l'électricité qui pourrait être aussi libéralisé. Sur ce secteur, très peu de concurrence. Les associations de consommateurs sont encore plus inquiètes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne