VIDEO. "13h15". Par solidarité, Samira a repris la tournée de l'épicière au grand cœur d'un village landais

Chantal, l’épicière de Moustey, dans les Landes, voulait que celle qui reprenne son commerce, après son départ à la retraite, assure les livraisons des personnes âgées et isolées. Samira remplit ce contrat moral auprès de celles et ceux qui n’ont pas d’autres moyens de ravitaillement… Extrait du magazine "13h15 le samedi".

Chantal, l’épicière au grand cœur de Moustey, dans les Landes, a finalement pris sa retraite cette année après vingt-trois ans de travail. Elle a toujours tenu à livrer les personnes âgées et isolées, qui ne pouvaient se déplacer, et souhaitait que celle qui lui succède continue ce service.

Samira, soutenue par le village, a repris l'épicerie, et en partie la tournée de la retraitée. Elle livre trois client-e-s sur les neuf précédemment ravitaillé-e-s. Ce sont les trois seules personnes qui n’ont pas pu trouver d’autres solutions. Alors, elle assure les livraisons, en dépit du fait que, pendant son absence, l’épicerie ne tourne pas.

Un moment de convivialité

"Je ferme le rideau et ma mère reste devant pour dire aux clients que j’arrive, car elle ne sait pas faire la caisse. Ça la met en stress… J’ai un panneau qui parle. Elle aime bien", explique Samira. Ce jour-là, elle livre une dame d’un certain âge, toute souriante à l’arrivée de l’épicière accompagnée de sa petite fille.

"Alors, vous allez bien avec le soleil ?" demande Samira à sa cliente. "Je ne sais pas si je dois dire que je vais bien, mais il me semble que je vais bien", lui répond la dame malicieuse. "Le diabète, il n’y a pas plus bête, au moins le mien… Il est très difficile à soigner", ajoute-t-elle en lui donnant rendez-vous au mardi suivant pour un autre moment de convivialité. La tournée de Samira n’est pas plus rentable que celle de Chantal, mais à Moustey, c’est une question de solidarité.

Vous êtes à nouveau en ligne