Tafta : aux États-Unis aussi on n'en veut plus, à part Obama

France 3

Le Tafta suscite beaucoup d'oppositions en Europe, où le traité transatlantique sur le commerce est jugé opaque, libéral. Mais les critiques sont vives aussi aux États-Unis.

À quatre mois de la fin de son mandat, Barack Obama aimerait bien inscrire cet accord de libre-échange dans son bilan. La Maison-Blanche maintient mordicus l'objectif d'achever les négociations avant la fin de l'année, mais les experts américains estiment que le Tafta est déjà enterré, car les deux candidats, Hillary Clinton et Donald Trump, l'ont eux aussi rejeté. L'Amérique, patrie du libre-échange, est en train d'évoluer.

Le protectionnisme a le vent en poupe

Ces derniers mois, une vague de délocalisations en direction du Mexique a fortement ému la population et les accords commerciaux sont accusés d'avoir détruit des centaines de milliers d'emplois. Donald Trump martèle qu'il veut ériger des barrières douanières avec des taxes de 40% sur certains produits importés. L'Amérique est peut-être en train de céder aux sirènes du protectionnisme. Dans ces conditions, l'accord de libre-échange avec l'Europe n'est certainement pas la priorité du prochain président, quel que soit le vainqueur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne