Tarn-et-Garonne : les villages luttent contre le dépeuplement

FRANCE 3

Beaucoup de villages s'engagent dans la bataille du maintien des commerces de proximité.

Le maintien des commerces de proximité dans un village favorise la lutte contre le dépeuplement. À Villemade, dans le Tarn-et-Garonne, "Le Villemadais" est le bar-tabac de cette commune rurale. Bien plus qu'un simple commerce, c'est un lieu où se tisse du lien social, autour de Véronique, la patronne. "Il y a des retraités, des parents d'élèves, à partir de 7 heures du matin les gens passent au café avant d'aller travailler. Il y a de la vie, ça marche bien oui", assure Véronique Rossi.

Lutter contre le dépeuplement

Et dans l'arrière-boutique, à côté du coin salon de thé, au calme, une épicerie de dépannage : le commerce alimentaire du village.
Villemade, 700 habitants, se trouve à huit kilomètres de Montauban. Il a juste ce qu'il faut pour continuer à exister : une école, maternelle et primaire, un bureau de poste avec son facteur-guichetier, et une boulangerie.
La mairie est propriétaire de tous ces bâtiments, et a mis les fonds de commerce en gérance, largement soutenu par les subventions du conseil général et de l'État. Résultat, tout le monde y trouve son compte, et la formule permet de lutter efficacement contre le dépeuplement et l'isolement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne