Le label IGP bientôt étendu aux produits manufacturés

France 2

L'indication géographique protégée va bientôt s'étendre aux produits non alimentaires, ce qui fait rêver certains producteurs.

Calais et ses dentelles, la Bretagne et son granite. Ces deux industries d'excellence seront bientôt réunies sur un seul et même label : l'IGP où indication géographique protégée.
À Calais, derrière les machines importées d'Angleterre au XIXe siècle, les ouvriers sont passionnés par la dentelle qu'ils créent. "On est sur un produit unique au monde", explique Michel Berrier, directeur commercial de Dentelles Desseilles. "Tout le savoir-faire mécanique en terme de dessin n'existe que dans le nord de la France." Le label IGP permettrait de promouvoir ce savoir-faire et d'éviter les contrefaçons. Il servirait alors à reconnaitre la vraie valeur de l'artisanat, mais aussi à se protéger contre la concurrence étrangère.

Avoir plus de visibilité

À Trelivan (Côtes-d'Armor), les entreprises doivent faire face à la concurrence asiatique ou européenne qui est 20 à 30% moins chère. Résultat, les carrières de la région ferment les unes après les autres. "Cela représente 1 500 emplois qui ont disparu sur les 15 dernières années", explique Jean-Marie Bégoc, directeur commercial de Socal. Le secteur s'impatiente. Les granitiers espèrent que l'IGP leur fournira plus de visibilité et des possibilités à l'export.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne