La DGCCRF lance une campagne pour faire connaître son dispositif de médiation mis en place il y a trois ans

Le ministère de l\'Économie à Paris. 
Le ministère de l'Économie à Paris.  (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Ce dispositif de médiation permet d'éviter une procédure judiciaire qui pourrait être longue et coûteuse. Et s'il est méconnu, il se révèle souvent efficace. 

La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) va lancer une campagne pour faire connaître son dispositif de médiation. Ce service a été lancé il y a trois ans pour régler les litiges entre un client et un commerçant.

Cette médiation concerne 135 secteurs d'activité. Cela va de l'immobilier, de l'énergie, du commerce par internet, aux transports publics à l'hôtellerie, au tourisme ou encore aux banques et assurances.

85% de dossiers débloqués 

Quand tout est bloqué, c'est là qu'intervient, Martine Van Der Wielen, médiatrice de la consommation. "Il faut parfois faire un travail de pédagogie, je contacte le professionnel et je fais la navette" entre les clients et les commerçants, explique-t-elle. "Et les solutions ne sont pas nécessairement financières, ça peut arriver que les gens ne demandent que des excuses (…) on est là pour rétablir le dialogue".

Grâce à l'intervention de la médiatrice 85% des dossiers sont débloqués. Encore faut-il qu'ils soient correctement déposés. Sur 100 000 demandes l'an dernier la moitié seulement était recevable. Cela permet d'éviter une procédure judiciaire qui pourrait être longue et coûteuse.

"C'est une manière simple et gratuite pour le consommateur de résoudre ses litiges de la vie quotidienne", a précisé, Virginie Beaumeunier, directrice générale de la concurrence, de la consommation et la répression des fraudes (DGCCRF). "C'est aussi bénéfique pour le professionnel. C'est une manière d'éviter les conflits avec ses clients". L'année dernière, il a fallu un peu plus de deux mois et demi à la médiatrice pour trouver une solution aux conflits qui lui ont été soumis.

Vous êtes à nouveau en ligne