Grande distribution : quels produits ont-ils souffert de la loi alimentation ?

france 3

Le journaliste David Boéri explique en plateau les conséquences de la loi alimentation sur les ventes de certains produits.

Depuis l'entrée en application de la loi alimentation en janvier 2019, les distributeurs ont revu leurs politiques commerciales. À y regarder de plus près, certains produits n'affichent plus de promotions. "La loi était censée avant tout garantir un juste prix pour les agriculteurs, mais elle a eu un effet inattendu : faire plonger les ventes de certains produits, notamment le champagne", explique en plateau le journaliste David Boéri.

Plusieurs millions de bouteilles de champagne en moins

Ainsi, les rabais moyens sur cet alcool (à consommer avec modération) ont été divisés par deux, passant de 40% à 20%, avec des ventes en chute de 9,5%. "Depuis janvier, cela représente 15 à 20 millions de bouteilles de vendues en moins par rapport à l'an dernier", explique le journaliste. Le foie gras souffre également et connaît la même tendance à la baisse. "Ces produits haut de gamme sont très dépendants des rabais. Or, ils sont désormais très encadrés par la loi", détaille David Boéri.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne