Économie : quand les commerces s'exportent sur les trottoirs

FRANCE 2

Le confinement du mois de novembre a eu un impact considérable sur l'activité des commerçants. Pour se parer aux fêtes de fin d'année, certains, en accord avec leur municipalité, ont installé leurs étals sur les trottoirs.

Une vitrine supplémentaire pour attirer les clients. Alors que le confinement a ralenti l'activité des commerçants, certains d'entre eux n'hésitent plus à s'étaler sur les trottoirs ou les places de parking pour exposer leurs produits. À Paris, ce dispositif est soumis à une autorisation de la mairie, gratuite et valable jusqu'au 3 janvier. 

Des commerces "vivants et joyeux"

"L'avantage d'exposer dehors est que cela me permet d'avoir une meilleure visibilité, sachant que je ne peux pas avoir trop de monde à l'intérieur parce que le magasin est petit", affirme une commerçante, interrogée au 13 Heures de France 2 du mercredi 2 décembre. "Je trouve cela sympathique, raconte une cliente. Dans la rue, ça fait plus vivant et joyeux." D'autres municipalités ont adopté la même règle pour leurs commerçants, le temps des fêtes, comme Lille et bientôt Bordeaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne