Économie : comment sauver le petit commerce dans les centres-villes

FRANCE 2

France 2 s'intéresse aux dernières stratégies des communes pour redynamiser les centres-villes. En moyenne en France, un magasin sur dix est vide en ville selon une étude.

Rideaux baissés, panneaux "À louer", dans les rues de Montargis (Loiret) et de Nemours (Seine-et-Marne), de plus en plus de boutiques inoccupées. "On se demande si on va rester ici, car les commerces disparaissent de plus en plus", se désole une femme. Deux centres-villes en voie de désertification et deux stratégies pour tenter de leur redonner des couleurs. À Montargis, 15 000 habitants, un magasin sur dix est vide. Départs en retraite, dépôts de bilan, les rues du centre ont perdu de leur superbe.

Une navette gratuite

Autrefois, elles bouillonnaient pourtant d'activité avec leurs grandes foires commerciales à 1h30 seulement de Paris. Une époque prospère qu'a bien connue ce cordonnier, puis il a vu ses voisins partir les uns après les autres. Pour Jacky Perron, les consommateurs ont choisi d'aller en grande surface dans la périphérie de Montargis par souci de simplicité et pour payer moins cher. Pour faire revenir ces habitants en ville, les élus locaux ont choisi de créer il y a trois ans cette navette entièrement gratuite. Un bus de 20 places qui relie les parkings gratuits de l'agglomération aux commerces du centre. À Nemours, c'est une aide financière qui est utilisée pour faire revenir les commerçants. La mairie prend en charge une partie du loyer pendant trois ans : jusqu'à 500 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT