Crédit à la consommation, crédit à risque ?

France 3

Trop de crédits renouvelables contractés, un piège pour les consommateurs. Les cartes de fidélité cachent souvent un crédit renouvelable.

Trop de crédits renouvelables contractés, un piège pour les consommateurs. Une carte qui cache souvent un crédit renouvelable. Utiliser la carte du magasin pour payer en plusieurs fois. Un procédé ancien, mais souvent synonyme de crédits renouvelables aux taux d'intérêt qui peuvent se révéler très élevés. Devant un hypermarché, la plupart des clients connaissent bien ce système de paiement : "ça va bien pour un achat ponctuel afin de rembourser en 3 ou 4 fois mais si on prolonge sur deux, trois ou quatre ans, c'est beaucoup plus cher qu'un crédit classique avec une banque" raconte une cliente.

Un profit pour les enseignes

Pour protéger les consommateurs, ces crédits sont encadrés par la loi Lagarde depuis 2011. Lors d'un achat, un vendeur doit systématiquement proposer une alternative avec un crédit à la consommation classique. En 2015, un nouveau texte vient renforcer cette loi, mais selon une enquête de l'association des consommateurs, de nombreuses enseignes ne jouent pas le jeu.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne