Christophe Ramaux : "Les allégements de charges sociales servent à augmenter les dividendes"

France 3

Depuis les années 90, la France se débat avec les allégements de charges qui doivent améliorer la compétitivité. Le journaliste Etienne Lefebvre et l'économiste Christophe Ramaux en débattent dans le Grand Soir 3 ce mardi 21 novembre.

"Je suis opposé aux allégements de charges sociales. On dilapide beaucoup d'argent public. Non seulement ça ne crée pas d'emplois, mais ça en détruit", assure Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés.

"J'y suis favorable parce que toutes les études ont montré que les allégements de charges sur les bas salaires avaient des effets importants sur l'emploi", pense au contraire le rédacteur en chef des Échos Étienne Lefebvre.

"Marché de l'emploi dynamique"

"Le CICE a créé, selon France Stratégie, entre 10 000 et 100 000 emplois pour un coût de 20 milliards d'euros. Le bilan est négatif. L'allégement de charges répond à la même logique donc cela aura le même résultat", insiste l'enseignant en économie à la Sorbonne.

"Le marché de l'emploi depuis deux ans est beaucoup plus dynamique. On est à 200 000 créations de postes par an. On a une croissance beaucoup plus riche. Les effets sont progressifs", indique Étienne Lefebvre. "Maintenant, les facteurs de production restent plus taxés en France qu'en Allemagne", rappelle le journaliste.

"Le CICE et les allégements de charges servent à augmenter les dividendes et d'augmenter les cadres", regrette Christophe Ramaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne