Ceta : un vote qui met les députés sous pression

France 3

Le Ceta, accord de libre-échange entre l'UE et le Canada, suscite-t-il des tensions au sein même de la majorité ? Éléments de réponse avec Danielle Sportiello.

Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique d'Emmanuel Macron, a publié une tribune lundi 22 juillet pour "dire non" au Ceta. "Il exhorte chaque député en quelque sorte en son âme et conscience. Il dit : 'Demain, chacun de vous aura plus de pouvoir que tous les ministres de l'Écologie réunis'. Évidemment, l'ancien ministre sait de quoi il parle. La réponse du président a été cinglante", souligne Danielle Sportiello.

"Prophétesse en culotte courte"

Le vote sur le Ceta a lieu le même jour que la venue de la jeune Greta Thunberg, chef de file de la jeunesse pour le climat, à l'Assemblée nationale. "Elle n'a pas choisi par hasard le jour de sa venue. Elle dit elle-même qu'elle a décliné beaucoup d'invitations, mais que cette fois c'est le bon timing pour la France. Un élu de droite l'a traitée de prophétesse en culotte courte. Eh bien Greta montre que malgré sa jeunesse, elle ne manque pas d'habileté", rajoute la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne