Carrefour : assemblée générale sur fond de tensions

FRANCE 3

L'assemblée générale des actionnaires du groupe Carrefour a lieu vendredi 15 juin. Alors que des suppressions de magasins et d'emplois ont été annoncées, son ancien PDG est parti avec plusieurs milliers d'euros. Olivier Poncelet fait le point sur les crispations.

Les syndicats se sont invités de l'assemblée générale de Carrefour, qui a lieu vendredi 15 juin. "Les salariés présents aujourd'hui à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) pour manifester pensent avant tout à leurs collègues qui ont perdu leur travail. Rien qu'au siège de Carrefour, 2 400 emplois ont été supprimés. La fermeture de 240 supermarchés entraîne également la suppression de 1 800 personnes", explique le journaliste Olivier Poncelet, présent sur place.

Une retraite qui fait polémique

Alors que le groupe accumule les suppressions de postes, les actionnaires ont décidé d'accorder à leur ancien PDG, Georges Plassat, parti à la retraite à la mi-2017, 17 millions d'euros de prime de départ. "À cette prime s'ajoute la retraite annuelle qui dépassera les 500 000 euros. Des rémunérations qui interpellent jusqu'au Medef, le syndicat des patrons. Les syndicats de salariés sont également très en colère et le montrent aujourd'hui en manifestant à l'extérieur du bâtiment où se tient l'assemblée générale, mais également à l'intérieur", conclut l'envoyé spécial. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne