Bio c'Bon : la mauvaise affaire pour les épargnants

France 2

Bio c'Bon a été placé en redressement judiciaire au début du mois, mais quelque soit l'issue, le futur repreneur n'épongera pas la dette. Des milliers de petits épargnants vont devoir l'assumer alors qu'ils croyaient avoir investi dans un projet sûr et rentable.

Ce devait être la poule aux œufs d'or, mais c'est devenu un gouffre financier. L'enseigne Bio c'Bon, a été placée en redressement judiciaire. Elle entraîne dans son naufrage 2 800 petits épargnants. France 2 a joint l'un deux par téléphone. Un père de famille avait placé 45 000 euros avec sa compagne mais il craint de ne jamais les revoir. "C'est un sentiment d'injustice, parce que je pense que nous n'allons pas retrouver les capitaux investis, ce sont des économies de toute une vie de salarié donc c'est un sentiment d'écœurement", témoigne-t-il.

Manque de transparence liée aux risques

À l'époque, on lui avait promis comme à tous les actionnaires un rendement annuel de 7 % et la possibilité de récupérer la somme au bout de cinq ans. Les intérêts ont été touchés mais la faillite risque d'engloutir leurs investissements. Pour les spécialistes, le groupe aurait dû mettre en exergue le fait que les sommes investies étaient risquées. Un manque de transparence est pointé du doigt. Les éventuels repreneurs ont jusqu'à mercredi 16 septembre pour déposer leur offre. Ils pourraient ne jamais rembourser les épargnants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne