Automobile : réparer son véhicule à moindre coût grâce aux pièces d'occasion

FRANCE 3

Depuis lundi 1er avril, les garagistes ont l'obligation d'informer les automobilistes sur la possibilité d'utiliser des pièces détachées d'occasion.

La promesse s'affiche dès l'entrée dans ce garage de Calais (Pas-de-Calais). Depuis lundi 1er avril, proposer des pièces détachées d'occasion aux clients est une obligation. Pour sa clientèle à majorité ouvrière, Olivier Lefevre travaille déjà avec ces produits de seconde main. Les prix deux fois moins élevés que pour une pièce neuve attirent de nombreux automobilistes. "On n'a pas des gros salaires, donc évidemment, des pièces d'occasion, c'est très intéressant ", confie un client du garage.

Un argument écologique

Pour dénicher ces pièces détachées, le professionnel passe par un épaviste à 40 kilomètres de là. Une casse récupère 900 véhicules par an, de quoi combler le garagiste. Outre les prix, l'argument écologique séduit les clients. Les seules pièces qui ne peuvent pas être vendues d'occasion sont celles qui touchent à la sécurité du véhicule, comme les freins. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne