Chômage : une hausse de 0,3% en juin et un nouveau record

(Le chômage en hausse de 0,3% en juin © Maxppp)

Les chiffres du chômage sont à nouveau en hausse au mois de juin et pour le huitième mois consécutif. L’augmentation de 0, 3% annoncée ce vendredi est toutefois moins forte que la précédente à 0,7%. Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité s’établit à 3,398 millions, c'est un nouveau record.

Le mois de juin est à nouveau marqué par une hausse du chômage en France. La courbe ne s'inverse pas mais la progression est moins forte que celle du mois de mai.

La catégorie de référence toujours en hausse 

Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi et ne travaillant pas du tout a augmenté de 9.400 en juin par rapport en mai soit une hausse de 0,3%. La dernière variation mensuelle de cette catégorie de référence (catégorie A) s’établissait à 0,7%. Sur un an, la croissance est de 4,0%. La moyenne nationale du mois de juin cache des disparités, ainsi cette forte augmentation dans la Drôme.

Un recul pour les jeunes, pas pour les plus âgés

Alors que toutes les générations étaient concernées par la hausse du mois de mai, des signes positifs se remarquent avec les statistiques de Pôle Emploi de juin. Le nombre de jeunes de moins de 25 ans inscrits et sans aucun travail diminue de 0,3% et sur un an, le recul est évalué à 3,1%.

En revanche, la situation des seniors pour cette même catégorie A ne s’améliore pas. Le nombre de demandeurs d’emploi âgés de 50 ans ou plus augmente en juin de 0,9 % et progresse sur un an de 11,5%.

Geneviève vit à Cherbourg et cherche du travail depuis un an, en vain. Ne trouvant rien dans sa partie, cette ancienne couturière de 56 ans a tenté des formations et des stages, mais aucune de ses initiatives n’a pour l’instant abouti à une embauche.

"J’avoue que j’ai eu un coup de mou avec tous ces refus » (Geneviève au chômage depuis un an)
--'--
--'--
(Le chômage en juin en hausse de 0,3% © idé)

Le pacte de responsabilité sur les rails

Ces chiffres d’un chômage toujours en hausse sont publiés au surlendemain de la mise sur les rails du pacte de responsabilité. Ce sont les mesures sur lesquelles le gouvernement compte pour enrayer la tendance. Le Parlement a adopté définitivement cette semaine les budgets rectifiés de l’Etat et de la sécurité sociale. Ce sont les premières baisses de cotisation promises aux employeurs, ainsi que les coupes budgétaires nécessaires pour financer ces remises.  

 

En mai, le taux de chômage avait bondi de 0,7% pour atteindre le niveau record de 3,388 millions de demandeurs d’emploi en métropole. 

Vous êtes à nouveau en ligne