Chine, Japon et Corée du sud autour de la table, déjà une réussite

(Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le président sud-coréen Park Geun-hye et le Premier ministre Li Keqiang en sommet trilatéral à Séoul © MaxPPP)

Les trois pays d'Asie de l'est organisent leur premier sommet trilatéral depuis trois ans et demi. A eux trois, ils représentent la cinquième économie mondiale mais leurs relations sont très tendues. Tellement tendues que le simple de fait d'avoir réussi à organiser cette réunion est une victoire.

La Chine, le Japon et la Corée du sud constituent ensemble la cinquième puissance économique mondiale. Il semble naturel de le retrouver régulièrement autour d'une même table. Et pourtant, le dernier sommet qui les rassemblait date de 2012. A Séoul, la rencontre se déroule aussi sur fond de hausses des tensions militaires entre Pékin et Washington en mer de Chine méridionale. Mais le simple fait qu'elle puisse se tenir est considéré comme un succès.

Un traité de libre-échange en discussion

Les trois voisins doivent discuter de la signature d'un traité de libre-échange pour redynamiser leur commerce.Les inquiétudes sécuraitaires concernant la Corée du nord et le besoin de coopération économique ont fini par prendre le dessus sur les conflits territoriaux et mémoriaux qui empoisonnent les relations entre Chine, Japon et Corée du sud.

Au menu des discussions donc, l'attitude à adopter face à la Corée du nord qui se nucléarise. Enfin, la question des femmes coréennes et chinoises obligées de se prostituer pour l'armée impériale japonaise pendant la Seconde guerre mondiale doit aussi être évoquée.

Les ambitions territoriales chinoises

Le conflit entre la Chine et le Japon en mer de Chine, pour certains îlots et surtout l'espace marin alentour qu'ils représentent, est également en discussion. D'autant que les ambitions territoriales chinoises détériorent aussi ses relations avec Washington, qui refuse que Pékin annexe ces territoires. Dans cette affaire, Japon et Corée du sud sont deux alliés cruciaux des Etats-Unis avec 80.000 soldats américains stationnés sur leur territoire.

Vous êtes à nouveau en ligne