CGT : Philippe Martinez "pressenti" pour succéder à Thierry Lepaon

(Après le rejet de sa liste de direction par le "parlement" de la CGT, Philippe Martinez doit revoir sa copie © REUTERS)

Une semaine après la démission de Thierry Lepaon, le "parlement" de la CGT a rejeté la liste de direction proposée par Philippe Martinez. L'ancien leader de la Fédération des métaux est pressenti pour prendre la tête du syndicat. Il doit revoir sa copie.

La crise n'en finit pas, à la CGT. Une semaine après la démission de son ancien secrétaire général, Thierry Lepaon, le "parlement" du syndicat a rejeté mardi soir la liste de direction proposée par un des prétendants au trône : Philippe Martinez. Cette liste propose une composition : neuf noms pour les neuf postes du bureau de la CGT. Mais elle a sans doute été jugée comme étant trop tournée vers le passée : il y avait surtout des proches de Thierry Lepaon.

Un dirigeant "pressenti"

La CGT veut oublier la période Lepaon, oublier les scandales liés aux frais de rénovation de son appartement et de son logement de fonction. Résultat : le "parlement" a approuvé cette liste à "seulement" 57 %, alors qu'il fallait une majorité des deux tiers. Philippe Martinez doit donc revoir sa copie, proposer une nouvelle composition, s'il souhaite prendre la tête de la CGT.

D'autant que dans un communiqué, la CGT admet que Philippe Martinez est "pressenti pour être le futur secrétaire général" . Mais le prochain vote n'aura pas lieu avant début février. Le feuilleton durera donc encore trois semaines. 

A LIRE AUSSI ►►► CGT : Philippe Martinez veut succéder à Thierry Lepaon

Vous êtes à nouveau en ligne