"C'est toute une profession qui est menacée" : des forains manifestent à Paris contre une ordonnance qui les soumet à la concurrence

Les camions des forains avec des banderoles, le 23 mai. 
Les camions des forains avec des banderoles, le 23 mai.  (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

Les forains ont bloqué le périphérique de Paris pour protester ce jeudi. 

Les forains en colère se sont mobilisés à Paris jeudi 23 mai. Ils ont perturbé le périphérique avec leurs camions et une marche a été organisée de La Foire du Trône aux Invalides. Ils s'opposent toujours à cette ordonnance d'avril 2017 qui oblige les communes à lancer des appels d'offre pour leurs installations, ce qui met fin au principe d'ancienneté qui primait dans le monde forain. 

Le reportage de Benjamin Illy
--'--
--'--

Les camions des forains sur le péripherique roulent au pas encadrés par la police. Parmi les manifestants, il y a Greg. Il a 29 ans et forain depuis sa naissance dit-il. "C'est toute une profession qui est menacée. Sur une génération, je pense qu'on risque de disparaitre. La majorité des forains sont nés dedans, c'est plus qu'un métier, c'est une vie". 

Greg 29 ans forain dans son camion opération escargot sur le périphérique. 
Greg 29 ans forain dans son camion opération escargot sur le périphérique.  (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

Francky Frechon est le président de l'association des forains de la Fête à Neuneu. Il déplore lui aussi cet ordonnance. "Quand on fait une fête par an c'est bien, mais j'ai des gens qui en font 30 à 40 par an", explique-t-il. 

Ils vont pas prendre un cabinet d'avocats pour répondre à des appels d'offre toute l'annéeFrancky Frechonà franceinfo

"Nous, c'est la tradition, poursuit-il. On exploite sur le domaine public depuis toujours et on veut que nos enfants continuent à exploiter". Les forains ne demandent qu'une chose : être exempté de cette ordonnance. 

Vous êtes à nouveau en ligne