VIDEO. Taxer les jeux de hasard au nom de la justice fiscale, l'idée d'un député PS

Sarah Bernuchon et Eric Delagneau - France 2

Yann Galut, député du Loir-et-Cher, veut taxer les gains aux jeux d'argent et de hasard de plus de 30 000 euros, à hauteur de 15 %. La droite s'y oppose.

BUDGET – Taxer à hauteur de 15 % les gains de plus de 30 000 euros aux jeux d'argent et de hasard, c'est l'idée du député socialiste Yann Galut, qui l'a demandé dans une question écrite au gouvernement le 23 octobre, avant le gros gain de près de 170 millions d'euros remporté il y a une semaine par un joueur des Alpes-Maritimes au tirage d'Euro Millions. Seuls des joueurs de poker, tirant l'essentiel de leurs revenus de ce jeu, peuvent être imposables sur leurs gains depuis octobre 2010.

Actuellement, les gains aux jeux d'argent (Loto, Euro Millions, paris hippiques et sportifs en ligne ou dans les points de vente de la Française des Jeux ou du PMU) sont nets d'impôts. Ces gains sont en revanche imposables l'année suivante (impôt sur le revenu du capital, ISF, impôts fonciers ...). La FDJ rappelle qu'une retenue est effectuée à la source sur les mises. France 2 a demandé l'avis de joueurs et d'un député de l'opposition.

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne