VIDEO. Déficit des collectivités locales : Sète va suspendre les embauches d’employés municipaux

CHRISTOPHE PETRAUD et FRANCOISE MAZOU - FRANCE 2

Avec ses 42 000 habitants et une dette de 72 millions d'euros, la municipalité héraultaise a fait ses comptes et prévoit de baisser de 10% sa masse salariale.

Les finances locales sont dans le rouge, selon un rapport des ministères des Finances et de l'Intérieur, qui doit être publié fin octobre. Les dépenses des communes, départements, régions ont augmenté de 3,4%, en 2013 par rapport à 2012, alors que les recettes n'ont progressé que de 1%. L'augmentation de la masse salariale serait une des raisons de cette inflation : plus 3,1% en 2013 après avoir déjà crû de 3,5% en 2012, en raison notamment de recrutements nouveaux.

Une perte de 2 millions d'euros par an dans le budget

Alors que l'Etat réduit ses dotations, les associations sont toujours plus nombreuses, elles, à réclamer des subventions. Face à ce constat, la ville de Sète (Hérault) réfléchit tous azimuts. Si elle n'a pas encore décidé de tailler dans les aides aux associations, elle prévoit de réduire de 10% sa masse salariale. Les emplois saisonniers seraient les premiers touchés.

Avec ses 42 000 habitants et une dette de 72 millions d'euros, ce sont 1 600 euros qui pèsent sur chaque Sétois. La perte de 2 millions d'euros par an pousse la ville à "mutualiser [avec l'agglomération] pour arriver à un coût plus rationnel".

Vous êtes à nouveau en ligne