VIDEO. François Lenglet : "Un budget qui peut rassurer les marchés"

Martin Gouesse et Hervé Pozzo

Selon le rédacteur en chef du service politique et économie de France 2, le budget 2013 aura "des conséquences récessives" mais envoie un message rassurant aux marchés financiers.

ECONOMIE - Le projet de budget 2013 a été présenté vendredi en Conseil des ministres. La France va faire en 2013 un "effort inédit" de 36,9 milliards d'euros pour ramener le déficit public à 3% du PIB, dont plus de 24 milliards de hausses d'impôts. Un budget qualifié de "budget de combat" par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Il s'agit d'une "opération de rigueur", "rare ces dernières années" selon François Lenglet, rédacteur en chef du service politique et économie de France 2. "Ce choc fiscal aura des conséquences récessives, annonce le journaliste. On peut donc penser que la croissance sera plus faible que ce qu'annonce le gouvernement." Ce budget "dans la lignée des déclarations du candidat François Hollande", comporte également selon lui "un message très clair aux marchés financiers : nous tenons le cap de la limitation de notre déficit."

Images Martin Gouesse et Hervé Pozzo pour FTVi.

Vous êtes à nouveau en ligne