Seine-Maritime : une commune prend en charge les loyers de commerçants pour lutter contre la fermeture des commerces

France 2

À Bolbec, en Normandie, c'est la municipalité qui prend en charge le loyer, pendant quelques mois, des commerçants qui souhaitent ouvrir une boutique. L'initiative est inédite et ça marche.

C'est son dernier inventaire. Cette commerçante de Bolbec (Seine-Maritime) a décidé de jeter l'éponge. La faute notamment à un loyer trop cher. "Les gens viennent de moins en moins donc vous faites de moins en moins de chiffres. Mais les charges sont restées les mêmes", déplore Béatrice Beaulieu, présidente de l'association des commerçants de Bolbec.

Un loyer plus modéré négocié par la commune

Une simple balade dans le centre-ville de cette commune de 12 000 habitants permet de mesurer l'ampleur du problème. En deux ans, une quinzaine de commerces a baissé le rideau. Le maire espère bien les faire revenir en négociant un loyer plus modéré et en le prenant en charge pendant plusieurs mois. "Les trois premiers mois, on fait la gratuité du loyer. Les trois mois suivants, 75%. Les trois mois suivants, 50%. Pour arriver au bout d'une année à faire en sorte que le commerçant puisse assurer la charge de son loyer", explique Dominique Metot, maire de la commune. Au bout d'un an, ces commerçants pourront rester au centre-ville ou liquider leur affaire sans avoir pris trop de risques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne