Sécurité sociale : plan de réduction du déficit

FRANCE 3

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a dévoilé ses mesures pour réduire le déficit de la Sécurité sociale.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn lance la traque aux économies. Selon elle, 30% des dépenses de l'assurance maladie ne sont pas pertinentes. Elle promet "une révolution douce" sans toucher, dit-elle, à l'égalité des chances. Principale piste : l'hôpital. Agnès Buzyn souhaite favoriser la chirurgie ambulatoire. L’objectif est qu'en 2022, sept patients sur dix qui rentrent le matin sortent le soir, contre cinq aujourd'hui.

Elle préconise des fermetures de lits

La ministre estime que les hôpitaux pourraient également économiser un milliard d'euros en mutualisant plusieurs dépenses comme les achats de médicaments et elle préconise des fermetures de lits. Autre source d'économies, la lutte contre les fraudes à l'assurance maladie. Agnès Buzyn pointe notamment la hausse des arrêts de travail. Certains professionnels de santé critiquent vivement le plan de la ministre. Elle veut ramener le déficit de la sécurité sociale à 2,27 milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne