Pouvoir d'achat : la défiscalisation des heures supplémentaires rapporte aux salariés du privé

FRANCE 2

Les heures supplémentaires sont défiscalisées depuis janvier 2019. Une mesure prise par Emmanuel Macron en décembre et qui offre un pouvoir d'achat supplémentaire aux salariés du privé.

Quelques dizaines d'euros pour les salariés et trois milliards d'euros de coût pour l'État. La défiscalisation des heures supplémentaires est entrée en vigueur dans les entreprises du privé début 2019. Depuis janvier, travailler plus rapporte un peu plus. C'est le cas de la moitié des 54 employés d'une chocolaterie basée à Rennes (Ille-et-Vilaine), dont Camille Godard, qui voit sa fiche de paie augmentée de 30 euros chaque mois pour quatre heures défiscalisées. "Ça peut me payer mon plein d'essence, mes courses, c'est pas du tout négligeable", confie-t-il. 

Zéro contrainte pour les patrons, un coût pour l'État

Une équation qui ne fait peser aucune charge sur son chef d'entreprise Laurent Le Daniel. "C'est une très bonne bonne nouvelle. À chaque fois qu'on récompense mieux le travail, les salariés sont contents et quand ils sont contents, ils travaillent bien", détaille le patron. Selon Matigon, 6,8 millions de salariés du privé ont bénéficié de la mesure, soit 30% des salariés qui ont fait en moyenne 11 heures supplémentaires défiscalisées par mois. C'est un gain de 50 euros mensuels soit 600 euros annuels pour un travailleur qui perçoit 1 500 euros net mensuel. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne