Obama écourte ses vacances pour éviter le "mur budgétaire"

Le président américain, Barack Obama, à Honolulu, dans l\'archipel d\'Hawaï, le 23 décembre 2012.
Le président américain, Barack Obama, à Honolulu, dans l'archipel d'Hawaï, le 23 décembre 2012. (JIM WATSON / AFP)

Le président américain rentre afin de négocier un compromis de la dernière chance avec ses adversaires républicains sur un plan de réduction du déficit.

Eviter le "mur budgétaire" s'avère un tel casse-tête aux Etats-Unis que Barack Obama a été forcé d'écourter ses vacances en famille dans son Etat natal de Hawaï. Le président américain doit repartir pour Washington mercredi 26 décembre dans la soirée pour négocier avec les républicains un compromis qui permettrait d'épargner aux Etats-Unis une sévère cure d'austérité forcée dès début janvier.

Malgré des semaines de négociations, le président américain et ses adversaires républicains au Congrès n'ont pas réussi à s'accorder sur un plan de réduction du déficit. Un échec qui ouvre la voie à des hausses d'impôts et à des coupes automatiques dans les dépenses fédérales dès le 1er janvier si aucun accord n'est trouvé. Barack Obama avait appelé vendredi le Congrès à adopter un compromis budgétaire de portée plus modeste que ceux évoqués ces dernières semaines afin d'éviter cet épisode de rigueur budgétaire, dont certains économistes craignent qu'il ne provoque une rechute de la première économie mondiale dans la récession.

Vous êtes à nouveau en ligne