Niches fiscales : coup de rabot sur le mécénat

FRANCE 2

La niche fiscale concernant le mécénat va être rabotée, a annoncé le gouvernement. Une défiscalisation sera toujours accordée à hauteur de 40 % contre 60 % auparavant.

C'est un coup de rabot sur la niche fiscale du mécénat. La défiscalisation dont bénéficient les entreprises sur les dons passera de 60% à 40% pour les dons supérieurs à 2 millions d'euros. 78 grandes sociétés sont concernées, avec un impact important pour les associations. Pour Emmaüs, le coup est dur. "Une machine qui coûte normalement 699 € dans un magasin, on l'a pris à 110 euros ici", témoigne un bénévole. Le directeur, lui, craint que donner ne soit plus assez avantageux pour les entreprises. "Sans le don des entreprises, un programme comme la banque solidaire des équipements ne peut pas exister", insiste Rémi Tricart directeur d'Emmaüs Défi.

620 millions d'économies

D'autant que 2018 a déjà été difficile selon les associations avec la réforme de l'ISS et l'augmentation de la CSG. Les Français ont moins donné aussi. Pour d'autres associations, cela pourrait avoir des conséquences dramatiques. Avec cette coupe, l'État espère économiser 80 millions d'euros, même s’il se défend de cet argument. D'autres niches, comme celle sur le gazole non routier, sont concernées. Au total, 620 millions d'euros d'économies sont espérés par l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne