Heures supplémentaires : les fruits de la défiscalisation

France 3

Depuis le début de l'année, il n'y a plus de cotisation sociale ni d'impôt sur les heures supplémentaires. Une façon, explique le gouvernement, d'augmenter son pouvoir d'achat.

Depuis l'exonération de cotisation sociale sur les heures supplémentaires, Sandrine Mathon a vu son salaire net augmenter de 36 euros. "C'est une petite augmentation, ça reste léger par rapport à ce à quoi je m'attendais", explique la responsable d'achats, qui a cumulé quatre heures supplémentaires. Elles sont défiscalisées, elle paiera donc moins d'impôt sur le revenu.

Les ménages consomment un peu plus

Depuis janvier, 6,8 millions de salariés du privé ont bénéficié de la mesure, soit un tiers des salariés français. Ils ont effectué en moyenne 11 heures supplémentaires par mois. Cela fait donc, pour un salaire de 1 500 euros nets, un gain de 50 euros par mois. "C'est un montant qui depuis le début de l'année 2019 représente 670 millions d'euros redistribués de pouvoir d'achat. En année pleine, ce sera de l'ordre de 3 millions d'euros", déclare le Premier ministre Édouard Philippe. Au premier trimestre, la consommation des ménages a progressé de 0,4%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne