Frais bancaires : des associations de consommateurs dénoncent leur opacité

Plusieurs associations de consommateurs pointent du doigt les brochures d'informations des banques, qui ne permettent pas de distinguer clairement ce qui est relatif aux frais bancaires. 

D'après l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, depuis 2010, ce sont 13 millions de clients qui sont privés de grilles simplifiées des tarifs bancaires. Tenues de comptes, cotisations de cartes ou encore prélèvements : il est souvent difficile de savoir à combien s'élèvent ces frais. En 2018, ils représentaient 25 milliards d'euros.

Quatre établissements épinglés

Certes, les frais bancaires sont globalement stables en 2020, ce qui est une bonne nouvelle. Mais l'engagement non tenu des établissements bancaires à faciliter la lecture et la comparaison des offres complexifie les choses. UFC-Que Choisir épingle quatre établissements : BNP-Paribas, la Société Générale, HSBC et le groupe Crédit du Nord. Ils ont tous supprimé le document censé regrouper les comparatifs. L'établissement des services bancaires estime pour sa part que 96 établissements sur 109 respectent la directive de simplification.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne