Fiscalité : pourquoi les salaires vont augmenter

FRANCE 2

Une hausse des salaires compensera l’augmentation des cotisations salariales pour l’assurance chômage. Elle risque néanmoins de n’être que peu visible en janvier 2019.

La hausse des salaires est due à la hausse des cotisations salariales pour l’assurance chômage. Dans les faits, il faut donc compter 17 euros nets supplémentaires par mois pour un salarié qui touche le Smic, 25 euros nets de plus pour un salaire de 1700 euros, et une hausse de 51 euros nets pour un cadre supérieur qui touche 3500 euros mensuels. Cet accroissement des salaires doit compenser celui de la CSG, qui s’élève à 1,7 point.

Une compensation qui risque de passer inaperçue

Outre les salariés du privé, les indépendants profitent, eux aussi, largement de cette compensation. Ce n’est en revanche pas le cas pour les fonctionnaires qui ne cotisent pas à l’assurance chômage. La compensation risque toutefois de passer inaperçue en janvier 2019. Avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, le salaire sera en effet amputé de la somme due au fisc.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne