Demi-redevance télé pour résidences secondaires ?

Des députés PS ont déposé un amendement pour instaurer une demi-redevance audiovisuelle pour les résidences secondaires. 
Des députés PS ont déposé un amendement pour instaurer une demi-redevance audiovisuelle pour les résidences secondaires.  (PHILIPPE RENAULT / MAXPPP)

C'est ce que proposerait un amendement socialiste au projet du budget. En échange, la hausse de cette taxe serait divisée par deux. 

BUDGET - Par souci de "renforcer le financement pérenne de l'audiovisuel public", des députés PS ont déposé un amendement proposant d'étendre la contribution à l'audiovisuel public, plus connue sur le nom de "redevance télé", aux quelque trois millions de résidences secondaires recensées en France, a-t-on appris, samedi 13 octobre. 

Le texte suggère de créer une demi-redevance audiovisuelle pour les résidences secondaires, d'un montant de 64 euros (41 euros dans les DOM). En échange, la hausse prévue de cet impôt pour les résidences principales serait divisée par deux. Il augmenterait de deux euros et non de quatre comme prévu initialement, pour atteindre 127 euros par an. 

La ministre veut "discuter des modalités"

"Cette extension paraît plus juste" que le relèvement du montant annuel de la contribution proposée par le projet de loi de finances, soulignent les députés à l'initiative de l'amendement. Celui-ci pourrait être adopté dès mardi en commission des Finances et fournirait environ 164 millions d'euros supplémentaires pour l'audiovisuel public en 2013.

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti "est d'accord sur le principe de sécuriser le financement du service public de l'audiovisuel", mais souhaite "discuter des modalités", dixit son cabinet. La redevance française est l'une des moins chères d'Europe. Elle atteint 365 euros en Suisse, 264 euros en Autriche, 215 euros en Allemagne et 169 euros en Grande-Bretagne.

Vous êtes à nouveau en ligne