Budget 2019 : un coup au porte-monnaie ?

France 2

Le pouvoir d'achat des Français va-t-il baisser ?  L'inquiétude grandit depuis l'annonce du Premier ministre, sur le budget 2019, dimanche 29 août.

Retraités, familles, locataires... Quelles conséquences pour le portefeuille de ces Français ? Les pensions des retraités, mais aussi les APL et les allocations familiales, vont augmenter l'an prochain de 0,3%. Mais la hausse des prix devrait s'élever à la fin de l'année à 1,7%. Résultat : une perte de pouvoir d'achat pour certains. Prenons l'exemple d'une famille de trois enfants avec comme revenus 2 333 € nets par mois. Ils toucheront en 2019 des APL et des allocations familiales peu revalorisées. Avec la hausse des prix, leur pouvoir d'achat va donc baisser de 417 € par an. Avec la suppression progressive de la taxe d'habitation, toujours du rouge : elle diminuerait de 233 € par an. C'est seulement si l'un des parents fait une dizaine d'heures supplémentaires par mois, avec des cotisations exonérées, que la famille gagne du pouvoir d'achat : plus 165 € par an.

"Les heures supplémentaires, c'est la France qui travaille"

Travailler plus, le levier du gouvernement. Au micro de BFMTV, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérard Darmanin, affirmait lundi 27 août : "Les heures supplémentaires, c'est la France qui travaille". Les retraités seront les plus touchés. Par exemple, vec une pension de 2 000 € peu revalorisée en 2019, et compte tenu de la hausse des prix, le pouvoir d'achat baisse fortement : -744 € par an. Avec la suppression partielle de la taxe d'habitation, la perte est atténuée mais s'élève toujours à 560 €. Toutes ces mesures seront détaillées dans le budget présenté à l'automne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne