Barack Obama est "modestement optimiste" sur un accord pour éviter le "mur budgétaire"

Barack Obama a écourté ses vacances à Hawaii pour rentrer à Washington, le 27 décembre 2012.
Barack Obama a écourté ses vacances à Hawaii pour rentrer à Washington, le 27 décembre 2012. (JONATHAN ERNST / REUTERS)

Il ne reste que quatre jours aux élus républicains et démocrates pour éviter une cure d'austérité drastique aux Américains.

La réunion a été "constructive", selon Barack Obama, mais aucun accord n'a été trouvé pour éviter le "mur budgétaire", à quatre jours de l'échéance. Le président des Etats-Unis "espère toujours parvenir à un accord pour éviter le mur budgétaire", a-t-il déclaré, vendredi 28 décembre, à l'issue d'une réunion avec les chefs de file du Congrès, à la Maison Blanche. Mais il a reconnu être "modestement optimiste" sur un éventuel accord.

Il ne reste plus que quatre jours aux élus américains pour éviter une hausse généralisée des impôts et des coupes draconiennes dans les dépenses, un choc dont des économistes craignent qu'il ne fasse replonger les Etats-Unis dans la récession. Barack  Obama, qui a écourté ses vacances, s'est entretenu pendant un peu plus d'une heure vendredi après-midi avec les chefs de file du Congrès : le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner, le chef de la minorité républicaine au Sénat Mitch McConnell, ainsi que ses alliés démocrates, le chef de la majorité du Sénat Harry Reid et la dirigeante de la minorité à la Chambre Nancy Pelosi.

Vous êtes à nouveau en ligne