Argent public : faut-il vendre le Stade de France ?

FRANCE 3

Interpellé par la Cour des comptes, le gouvernement réfléchi à se séparer du Stade de France, dont il est propriétaire. L'exploitation, quant à elle, est une concession privée.

C'est dans l'enceinte du Stade de France que les Bleus, en 1998, ont soulevé leur première Coupe du monde. Vingt ans plus tard, le Stade de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) est devenu un monument du patrimoine français. Le lieu mythique est la propriété de l'État. Il envisage de le mettre en vente. "L'hypothèse d'une cession (...) fait en effet partie des options à l'étude", a ainsi déclaré le Premier ministre, Édouard Philippe.

Valeur estimée : au moins 4 millions d'euros

La Cour des comptes vient d'épingler la gestion du Stade. "L'exploitation courante du Stade de France (...) s'est révélé(e) coûteu(se) pour l'État et source de contentieux multiples entre les parties prenantes", a-t-elle écrit dans un rapport. Les contentieux en question sont entre l'État et le consortium privé, chargé de l'exploitation. L'État s'est, par exemple, engagé à trouver un club résident. Sans succès. Il a donc dû payer 120 millions d'euros à l'exploitant jusqu'en 2013. Mais pour vendre, encore faut-il trouver un acheteur prêt à débourser quelque 4 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne