VIDEO. Les bonbons de "Candy Crush" entrent à Wall Street

REUTERS

Les débuts de King Digital Entertainment, l'éditeur du très populaire jeu vidéo, ont été difficiles à la Bourse de New York.

Pour son introduction en bourse, King Digital Entertainment, l'éditeur du célèbre jeu vidéo Candy Crush, a mis les petits bonbons dans les grands. Mercredi 26 mars, ses mascottes ont investi la Bourse de New York, à l'occasion de sa première cotation à Wall Street, sur le New York Stock Exchange. En vain. L'introduction en bourse, l'une des plus suivies de ces derniers mois dans le monde, a déçu les attentes.

Dès ses premières heures de cotation, l'action "King" a chuté de 9%. Elle a fini la séance sur une baise de 15,56% pour s'établir à 19,00 dollars, soit nettement en deçà de son prix d'introduction à 22,50 dollars et tout en bas de la fourchette initialement annoncée de 21 à 24 dollars. Ce niveau valorise l'ensemble de la société à 5,98 milliards de dollars, loin des 7,6 milliards envisagés il y a deux semaines par l'éditeur.

Un jeu téléchargé 500 millions de fois

Attirés par le jeu phare de King Digital Entertainment, Candy Crush, qui rassemble devant leurs smartphones des millions d'accros à ces bonbons multicolores dans le monde, et par ses ventes exceptionnelles, les investisseurs lui ont tout de même permis de lever 500 millions de dollars. En tout, 22,2 millions d'actions ont ainsi été introduites.

Candy Crush, un jeu lancé il y a deux ans dans lequel les utilisateurs doivent aligner trois motifs identiques dans une grille pour progresser, revendique une centaine de millions d'utilisateurs quotidiens, sur ordinateur ou sur mobile. Le jeu a été téléchargé plus de 500 millions de fois depuis son lancement. Il est basé sur le modèle du "freemium", qui permet de jouer gratuitement mais nécessite des achats intégrés pour disposer de fonctions donnant du temps de jeu supplémentaire.

Vous êtes à nouveau en ligne