VIDEO. La Free Troc Party, un lieu où on donne et où on prend… sans argent

BRUT

L'événement a lieu tous les trois mois à Paris et les places sont limitées.

L'argent ne fait pas le bonheur ? Ce marché pourrait en être la preuve. Tous les trois mois, 200 participants inscrits à la Free Troc Party se retrouvent pour échanger gratuitement de nombreux vêtements, bibelots, livres et autres bijoux. "Les gens en ont marre de l'argent, de ce côté financier tout le temps", selon Myriam Attias, cofondatrice du concept. Dans ce marché un peu particulier, "il n'y a personne qui contrôle. Donc il n'y a pas de négociation. C'est posé sur la table. C’est accessible à n'importe qui." La clientèle est essentiellement composée de personnes de 25-35 ans, aux catégories socio-professionnelles diverses. "C'est un mélange de personnes qui sont intéressées par des choses différentes", témoigne-t-elle.

Un succès dans l'air du temps

Pour Myriam Attias, il n y a pas de secret : le succès de la Free Troc Party est dû au partage, à la convivialité et à l'échange "Les gens aiment bien échanger sur 'Ah vous avez récupéré tel objet, c'est moi qui l'ai rapporté' et du coup ça crée un peu de convivialité et de discussion entre les gens", raconte-t-elle. Mais son succès peut également s'expliquer par la facilité par laquelle les intéressés peuvent se débarrasser ou se procurer de nouvelles affaires. "C’est difficile de trouver un endroit où donner ses affaires pour que ce soit vraiment réutilisé sans avoir à les mettre sur Internet un par un", explique Myriam. "Donc là, il y a un côté facile, on ramène les choses." Enfin, selon la cofondatrice, ce principe s'inscrit dans une démarche de développement durable qui séduit de plus en plus. Elle précise : "Je pense que c'est vraiment dans l'air du temps. Avec l’écologie, le développement durable, l'économie circulaire, c'est totalement quelque chose qui plaît."

Vous êtes à nouveau en ligne