La Bourse de Paris dépasse le seuil symbolique des 4 000 points

Un trader au terminal Bloomberg, à la Bourse de New York, en 2013 (photo d\'illustration).
Un trader au terminal Bloomberg, à la Bourse de New York, en 2013 (photo d'illustration). (BRENDAN MCDERMID / REUTERS)

Le CAC 40 n'avait pas atteint ce niveau depuis juillet 2011, avant les soubresauts de la crise de la dette en zone euro.

Dopée par les politiques monétaires accommodantes des banques centrales à travers le monde, la Bourse de Paris a dépassé le seuil symbolique des 4 000 points vendredi 17 mai.

A 12h07, l'indice CAC 40 prenait 0,51% à 3 999,50 points, après avoir brièvement évolué au-dessus des 4 000 points, un niveau atteint pour la dernière fois le 7 juillet 2011, avant les soubresauts de la crise de la dette en zone euro. L'indice parisien a débuté la séance dans le rouge avant de se reprendre progressivement.

Le CAC 40 reste toutefois loin de son record de septembre 2000, où il s'était approché des 7 000 points. Quelques mois après la faillite de l'établissement financier Lehman Brothers, il était tombé à 2 500 points en mars 2009. 

Pourquoi cette hausse presque ininterrompue ?

Ces dernières semaines, les marchés boursiers ont grimpé de manière quasi ininterrompue, dans l'espoir de voir les banques centrales poursuivre leur politique monétaire accommodante, compte tenu d'indicateurs économiques peu rassurants des deux côtés de l'Atlantique. Le Dax à Francfort, tout comme le Dow Jones et l'indice élargi S&P 500 aux Etats-Unis, ont récemment atteint des plus hauts historiques.

"Les marchés montent parce que les taux sont très bas partout dans le monde et les investisseurs recherchent du rendement, ce qui les pousse à prendre plus de risques", explique à l'AFP Eric Turjeman, responsable des expertises gestion actions chez Amundi.