La baisse inattendue du chômage aux Etats-Unis rend les Bourses euphoriques

Le Dow Jones a brièvement passé la barre des 15 000 points, un niveau historique, en cours de séance le 3 mai 2013. 
Le Dow Jones a brièvement passé la barre des 15 000 points, un niveau historique, en cours de séance le 3 mai 2013.  (RICHARD DREW / AP / SIPA )

Le Dow Jones et l'indice élargi S&P 500, le plus suivi par les investisseurs américains, ont battu leur record historique vendredi 3 mai. 

C'est un record historique. L'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones, et l'indice élargi S&P 500, le plus suivi par les investisseurs américains, ont battu leur record historique vendredi 3 mai. Les Bourses européennes ont également bondi à la côture. En cause : l'annonce d'une baisse inattendue du chômage aux Etats-Unis, malgré des indicateurs plus ternes.

A 7,5%, le chômage américain retrouve son niveau de décembre 2008...

La publication du rapport mensuel officiel sur le marché du travail aux Etats-Unis était très attendu au vu de la diffusion ces dernières semaines de plusieurs indicateurs maussades. Les analystes, pessimistes, tablaient sur une stagnation du chômage. Il a finalement reculé de 0,1 point par rapport à mars et s'est établi à 7,5%, son niveau le plus faible depuis décembre 2008.

Le solde net des créations d'emplois a, lui aussi, dépassé leurs attentes avec 165.000 nouveaux postes en avril, en hausse de 19% par rapport au mois de mars. "On avait été tellement négatifs après l'annonce le mois dernier d'une forte baisse des créations d'emplois que les attentes étaient basses", note Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

...Mais les commandes dans l'industrie chutent

Des indicateurs plus ternes ont malgré tout également été publiés. Les autorités américaines ont en effet indiqué que les commandes reçues par les industries manufacturières aux Etats-Unis avaient nettement chuté en mars et surtout que l'activité avait continué de ralentir dans les services aux Etats-Unis en avril. 

Les Bourses se concentrent sur la bonne nouvelle

Les marchés ont choisi de se concentrer sur la bonne nouvelle, maintenant leur forte progression tout au cours de la séance. Le Dow Jones Industrial Average a ainsi gagné 0,94% ou 140,07 points à 14 971,65 points. Il a même brièvement passé la barre des 15 000 points en cours de séance, un niveau historique. Quant au S&P 500, il a gagné 1,03% ou 16,50 points, à 1 614,09 points, terminant pour la première fois de son histoire au-dessus de la barre des 1 600 points. 

Ces bons chiffres ont également fait bondir les Bourses européennes, plombées ces derniers jours par le record absolu du taux de chômage européen, à 12,1%. La Bourse de Paris a terminé la séance de vendredi à son plus haut niveau depuis 22 mois (+1,40%) et dépassé le seuil des 3 900 points. Idem pour l'indice vedette de la Bourse de Francfort, le Dax, qui a terminé à un niveau record. Gagnant 2,02%, l'indice des trente valeurs vedette allemandes a clôturé au niveau jamais atteint en fin de séance de 8.122,29 points. Son précédent record datait de mi-juillet 2007.