La Chine s'offre un succès historique à Wall Street

Le PDG d\'Alibaba, Jack Ma, le 19 septembre 2014 à New York (Etats-Unis) pour l\'introduction en bourse de son groupe.
Le PDG d'Alibaba, Jack Ma, le 19 septembre 2014 à New York (Etats-Unis) pour l'introduction en bourse de son groupe. (ANDREW BURTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Alibaba, le site de commerce en ligne chinois, a fait ses premiers pas vendredi à la Bourse de New York, avec un record à la clé.

C'est une page de l'histoire économique chinoise qui s'est écrite vendredi 19 septembre à Wall Street. Le site de commerce en ligne Alibaba, l'équivalent en Chine du site Amazon, a fait des débuts tonitruants sur les écrans boursiers du New York Stock Exchange (NYSE), avec la plus importante introduction en bourse de l'histoire.

Francetv info revient en trois chiffres sur cette entrée en bourse.

Une levée de fond de 25 milliards de dollars

Jeudi, le groupe chinois a annoncé avoir levé 25,02 milliards de dollars (19,48 milliards d'euros) auprès des investisseurs au prix de 68 dollars par action. C'est le haut de la fourchette de 66-68 dollars qu'il visait pour son entrée en Bourse.

Cette somme lui a permis de signer la plus grosse entrée en bourse de l'histoire, en effaçant le record détenu par un autre groupe chinois, AGBank, qui avait levé 22,1 milliards de dollars (17,1 milliards d'euros) en 2010 à Hong Kong et Shanghai, selon le cabinet de recherche Dealogic.

Une première séance à +38%

Plombé par des problèmes techniques, Facebook avait manqué ses débuts en bourse. Rien de tel pour Alibaba. Le titre "Baba" a terminé à 93,89 dollars (73 euros), soit un bond de 38,07% par rapport à son prix d'introduction de 68 dollars. Pour le courtier Cantor Fiztgerald, le succès du groupe s'explique parce qu'il permet aux investisseurs de saisir une part de l'énorme marché chinois. "Alibaba est appelé à devenir à terme le plus grand distributeur en ligne du monde", estime-t-il.

Dans ses premières minutes d'échanges, l'action a même frôlé le seuil psychologique des 100 dollars, décollant jusqu'à 99,7 dollars (77,7 euros), en hausse de 46,6%. A la clôture, le groupe valait 231,44 milliards en Bourse (180 milliards d'euros), soit mieux que Facebook (200 milliards de dollars, 156 milliards d'euros) et Amazon (153 milliards de dollars, 119 milliards d'euros).

Une fortune à 17 milliards de dollars pour son fondateur

"Je suis très honoré et enthousiasmé", a déclaré le fondateur Jack Ma sur la chaîne de télévision CNBC. Grâce à cette opération, il est devenu l'homme le plus riche de Chine avec une fortune estimée à plus de 17 milliards de dollars (13,2 milliards d'euros), d'après le site Forbes.

Outre Jack Ma, les autres grands bénéficiaires de l'opération sont les groupes japonais SoftBank, premier actionnaire d'Alibaba avec 34% du capital, et le portail internet Yahoo! (22,4%), qui va empocher jusqu'à 9,5 milliards de dollars pour la cession d'un peu plus de 7% de sa participation. La banque a annoncé qu'elle avait enregistré un gain exceptionnel de 3,5 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros).