Bâtiment : des métiers parfois usants

FRANCE 2

Les ouvriers du bâtiment sont fatigués et stressés. La profession dit souffrir physiquement et moralement.

120 km à parcourir pour se rendre au travail. Eddy est artisan dans le bâtiment. Tous les matins, il fait 1h30 de trajet entre la Normandie et les Yvelines. Aujourd'hui, il rejoint ses collègues pour rénover une maison. Un chantier de deux mois à un rythme intense, entre 50 et 60 heures par semaine. Des journées à rallonge pour 1 500 à 2 000 euros nets par mois. Un emploi du temps difficile à gérer.

Des douleurs musculaires à répétition

Selon un récent sondage, six artisans du bâtiment sur dix se sentent souvent stressés. Ils évoquent des troubles du sommeil, de plus en plus de fatigue. Scier, porter, enduire, chaque jour les mêmes gestes et des douleurs musculaires à répétition. Sept artisans sur dix en souffrent. Avec une reprise des mises en chantier, les artisans sont sous pression, mais ils sont de plus en plus nombreux à se déclarer optimistes pour l'avenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne