Banques en ligne : l’opérateur Orange se lance

Les banques en ligne ont encore une marge de progression en France. Jeudi 2 novembre, un nouveau concurrent arrive : "Orange bank", créé par le groupe de télécommunication. Les enjeux avec France 3.

Quitter la banque traditionnelle pour la banque en ligne, Sébastien Jabely a fait ce choix il y a maintenant cinq ans. Et pour une raison bien précise : le coût. Pour lui, aucuns frais, mais, ce n'est pas toujours le cas. Certains services restent payants, mais au final il y a une vraie différence. En moyenne 56 euros de frais chaque année contre 274 euros dans une banque classique.

Pourtant, en une quinzaine d'années, les parts de marché des banques numériques ont progressé lentement, pour atteindre seulement 10% l'an passé. Les Français sont encore réticents à franchir le pas.

Un nouvel acteur

Pour franchir la barrière du numérique et faciliter le changement de banque, la loi Macron est venue assouplir les règles en février dernier : trois semaines de délai maximum et des formalités allégées. Les banques en ligne espèrent aujourd'hui en profiter. Signe des bonnes perspectives sur le marché des banques en ligne : l'arrivée d'un nouvel acteur venu des télécoms.

L'objectif d'Orange, proposer plus de services. Par exemple : des frais totalement gratuits, la possibilité de vérifier en direct les mouvements de son compte courant ou encore, conserver un contact physique grâce à un réseau de 3 800 agences. Le géant des télécoms espère obtenir deux millions de clients d'ici 10 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne