Volkswagen : le président de la marque s'explique sur l'affaire des moteurs truqués

FRANCE 3

Matthias Muller avait été nommé en catastrophe juste après la révélation de cette affaire. C'est la première fois qu'il s'explique devant la presse. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un mois et demi après le scandale des moteurs truqués des véhicules du groupe Volkswagen, la marque allemande sort de son silence. Cette première séance d'explication, c'est Matthias Mûller, le président de Volkswagen qui l'a tenue ce jeudi matin. Il avait été nommé en catastrophe après la révélation sur la tricherie aux émissions polluantes sur les moteurs diesel. "Nos clients veulent naturellement savoir comment on en est arrivé là, mais ils attendent surtout que l'on remette leurs voitures en bon état le plus vite possible", a souligné le président de la marque. 

11 millions de voitures concernées 

C'est le 18 septembre en plein salon automobile de Francfort que le scandale avait éclaté. Volkswagen a triché sur les niveaux de pollution émis par ses voitures diesel. Le constructeur a installé des logiciels qui sous-estiment les émissions d'oxyde d'azote. L'affaire est révélée aux États-Unis, mais elle touche le monde entier. 11 millions de véhicules au total, toutes les marques du groupe sont touchées. Cette affaire a couté près de sept milliards au groupe sans compter la chute des ventes à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne