"Verdir" la publicité ? "On passe notre temps à expliquer que nous sommes dans l'électrification des véhicules", se défend le Comité des constructeurs français d’automobiles

Dans un rapport publié en septembre dernier, l’ONG Greenpeace avait qualifié les SUV de \"tueurs de climat\".
Dans un rapport publié en septembre dernier, l’ONG Greenpeace avait qualifié les SUV de "tueurs de climat". (VINCENT ISORE / MAXPPP)

François Roudier, le porte-parole du Comité des constructeurs français d’automobiles, réagit vendredi sur franceinfo, au dépôt d'une proposition de loi destinée à "verdir" la publicité par les députés du groupe Ecologie, Démocratie, Solidarité.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"On passe notre temps à expliquer que nous sommes dans l’électrification des véhicules", s’est défendu François Roudier, le porte-parole du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), vendredi 10 juillet sur franceinfo, alors que les députés du groupe Ecologie, Démocratie, Solidarité (EDS) ont annoncé le dépôt d'une proposition de loi destinée à "verdir" la publicité. Ce texte porté par Matthieu Orphelin prévoit notamment de restreindre progressivement sur sept ans la publicité portant sur les véhicules particuliers les plus émetteurs, notamment les SUV. 

"Nous, constructeurs français, nous n'avons pas de véhicules type Hummer ou des délires de 4x4 type Paris-Dakar des années 1980, indique-t-il. Lorsque vous écoutez et regardez nos publicités, on passe notre temps à expliquer que nous sommes dans l'électrification des véhicules."

Ne serait-ce que sur un plan statistique, on est actuellement entre 20% et 50% de publicités qui parlent de ces véhicules électrifiés, c’est-à-dire soit purs électriques, soit hybrides rechargeables.François Roudierà franceinfo

"Et dans un horizon bien inférieur à sept ans, dans trois ou quatre ans, on va être à 80-90% sur ce type de véhicules", a affirmé François Roudier, tout en assurant être prêt à "travailler avec M. Orphelin" qu’il "connaît bien".

"Il y a une erreur due sûrement aux gens du marketing", a-t-il poursuivi. "On appelle tout SUV, simplement parce que les clients ne veulent plus de berlines plates. Donc maintenant, dès que vous avez un véhicule à vendre, vous mettez SUV", a-t-il expliqué. Or, "le 3008 de chez Peugeot", qualifié de "SUV" par la marque elle-même, est par exemple "beaucoup plus aérodynamique que le monospace qu’il a remplacé (...) vous retombez sur sur les mêmes consommations [de carburant] et même inférieures", a assuré le porte-parole du CCFA.

Selon lui, "les petites voitures" seront, à terme, toutes "électriques" et les "gros véhicules" seront "en hybride rechargeable". "C’est l’avenir", a souligné François Roudier, se défendant de tout "greenwashing". Dans un rapport publié en septembre dernier, l’ONG Greenpeace avait qualifié les SUV de "tueurs de climat".

Vous êtes à nouveau en ligne