Un avocat prépare une action en justice contre le nouvel examen du Code de la route

Des apprentis conducteurs passent un test sur le Code de la route dans une auto-école de Lens (Pas-de-Calais), le 2 mai 2016.
Des apprentis conducteurs passent un test sur le Code de la route dans une auto-école de Lens (Pas-de-Calais), le 2 mai 2016. (MAXPPP)

Jean-Baptiste Iosca dénonce des "questions pièges ou non pertinentes, parfois subjectives ou complètement stupides". Le taux de réussite à l'examen a chuté depuis l'introduction de nouvelles questions.

Il veut attaquer les nouvelles questions du Code de la route en justice. Jean-Baptiste Iosca, avocat spécialiste du droit routier, prépare une action contre la nouvelle version de l'examen théorique du permis, rapporte Le Parisienjeudi 19 mai. Il dénonce des "questions pièges ou non pertinentes, parfois subjectives ou complètement stupides".

Il veut réclamer des dommages et intérêts

"Avant l'arrivée des nouvelles questions du Code de la route, le taux de réussite à l'examen était de 70%, rappelle Jean-Baptiste Iosca. Quand la réforme a été appliquée, les auto-écoles ont constaté du jour au lendemain une chute drastique des résultats de leurs élèves." La première semaine après l'introduction des nouvelles questions, le taux de réussite était tombé à 16,7%.

L'avocat compte rassembler les témoignages des élèves recalés, pour tenter de déterminer s'ils ont "loupé l'examen à cause de questions qui ont ensuite été retirées par le ministère de l'Intérieur". "Cela voudra dire qu'ils ont subi un préjudice et j'envisage une action en justice auprès du tribunal administratif pour demander, en leur nom, des dommages et intérêts", précise-t-il. Jean-Baptise Iosca a déjà comptabilisé une dizaine de plaignants.

Vous êtes à nouveau en ligne