Pièces automobiles : la fin du monopole des constructeurs ?

FRANCE 2

La France veut suivre le modèle de la Belgique qui a mis fin au monopole des constructeurs automobiles concernant les pièces détachées.

En Belgique, des pièces automobiles détachées sont vendues à des prix cassés et les Français n'hésitent pas à traverser la frontière. Ce sont des pièces adaptables, peu importe la marque. Stéphan Glinatsi, gérant d'une carrosserie, l'affirme : la différence entre la pièce d'un constructeur et celle qu'il vend est invisible. Il vend en moyenne ses pièces 50% moins cher.

La France veut suivre l'exemple de la Belgique

Comme la Belgique, la France veut à son tour mettre fin au monopole des constructeurs automobiles sur les pièces détachées visibles telles que les rétroviseurs, les feux et la carrosserie. Les prix pourraient ainsi baisser de 15% en moyenne soit un gain de 415 millions d'euros pour le pouvoir d'achat des Français. Ceci s'explique car les assurances qui payent les réparations plus chères à cause du monopole pourront ainsi baisser leurs tarifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne