Perpignan : des véhicules de particuliers réparés avec l'argent du contribuable ?

France 2

Un ancien employé du garage d'entretien des bus de la ville assure avoir effectué des réparations sur des véhicules privés à la demande de son patron.

L'affaire ne fait pas bonne presse du côté de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Un employé du garage Sankéo où sont entretenus les bus de la ville assure qu'il a réparé et repeint des voitures de particuliers, à la demande de son patron. Des opérations faites aux frais du contribuable. Le carrossier intérimaire a pris en photos les véhicules qu'il a réparés pendant son temps de travail.

"Ce n'est pas normal, c'est nos impôts qui paient"

"On me demande de venir la peindre entre 5h et 7h du matin, quand il n'y a personne, pour éviter qu'on voit que l'atelier est allumé. Ce n'est pas normal, c'est nos impôts qui paient la société. Ils se servent de fonds publics à des fins privés", assure-t-il le visage caché. L'entreprise, délégataire de service public, touche chaque année 25 millions de subventions. Ce qui représente 80% de ses ressources. Le patron du garage a déclenché une enquête interne, et assure être décidé à mettre fin aux abus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne